Récit d’une patiente: Ma première intervention (11)

Vous êtes ici: Blog / Récit d’une patiente: Ma première...
Récit d’une patiente: Ma première intervention (11)

Récit d’une patiente: Ma première intervention (11)

Auteur Meopin - 11 avril 2018
vues

Chypre

En date du  13.09.2017 je me suis déplacée à Chypre.  Ma première intervention  le Nerve Root Block  et l’opération a eu lieu en date du 19.9.2017

Cette opération m’a apporté un grand soulagement concernant cette douleur intolérable. Après le 2eme  jour, j’ai pu me lever sans grande difficulté et sans cette énorme pression dans mon dos. Étant tellement habituée à cette douleur pénétrante, il m’a fallu un certain moment à le réaliser.

Pendant mon séjour à Chypre j’ai fait connaissance d’autres patientes, venant du monde entier, avec des Kystes Tarlov.

Les Kystes Tarlov de ces patientes se trouvaient au sacrum. Moi je les ai au long de la colonne vertébrale.  Ces patientes sont venues :  du Canada – depuis plus que 4 ans en fauteuil roulant, de l’Australie – marchant tellement penchée en avant presque à perdre son équilibre, de la Trinité-et-Tobago, – pouvant être assise à peine +/- 20 minutes, d’Irlande – pareil, Bulgarie – des moments tellement bloqués qu’elle n’arrivait plus à s’habiller, Hollande – est venue en avion spécial allongée puisque cette dame ne pouvait plus rester assise.

C’est comme assister à un miracle de voir toutes ces patientes avant et après leur opération. Toutes ces émotions en voyant le changement et l’évolution de ces patientes qui ont vécu le même cauchemar que moi, délaissées par les médecins, traitées comme des malades psychiques, etc. Comme moi, elles  ont dû se battre et chercher elles-mêmes à trouver un spécialiste compétent.

Où est la déontologie de tous ces médecins ?

Grace à ce spécialiste qui est le leader dans le domaine des Kystes Tarlov et qui a une grande marge de guérison, les patients vont enfin retrouver une qualité de vie normale. En vue des quelques médecins rares pour un grand nombre de patients souffrant des Kystes Tarlov il serait souhaitable que plus de neurologues s’échangent  et apprennent  cette technique.

Prochain article «La Caisse Nationale de Santé»

À propos de l’auteur
Meopin

Meopin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *