La Journée mondiale de la santé

Vous êtes ici: Blog / La Journée mondiale de la...
La Journée mondiale de la santé

La Journée mondiale de la santé

Auteur Meopin - 7 avril 2017
vues

Vendredi dernier, le 7 avril 2017, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a célèbrée sa 67ième Journée mondiale de la santé. La journée a été acceptée lors de la Première Assemblée de la Santé en 1948 et a eu lieu toutes les années depuis 1950. La célébration de cette journée vise à sensibiliser un thème spécifique à la santé et à souligner un domaine de préoccupation prioritaire et l’anniversaire de la fondation de l’OMS.

Au cours des années, ce jour, qui présente toujours un problème de santé spécifique, a mis en évidence un grand nombre de problèmes de santé tels que la santé mentale, les soins maternels et infantiles et le changement climatique. L’événement est marqué par des activités qui s’étendent au-delà de la journée elle-même et constituent l’occasion de se concentrer sur d’importants problèmes de santé à l’échelle mondiale.

La campagne de la Journée mondiale de la santé de cette année concerne une maladie qui affecte les personnes de tous âges, de tous les horizons et de tous les pays. Selon un rapport sur les estimations mondiales de la santé de l’OMS, environ 322 millions de personnes, 4,4% de la population mondiale souffrent, de cette maladie. La vie des personnes touchées est considérablement affectée et peut entraîner un suicide, qui est la deuxième cause de décès parmi les 15-29 ans. Il s’agit de la dépression.

Mais la Journée mondiale de la santé de cette année ne sensibilise pas seulement les troubles dépressifs, mais aussi les troubles anxieux et les troubles de santé mentale courants. 264 millions de personnes, 3,6% de la population mondiale est altérée par des troubles anxieux.

La dépression présente beaucoup de symptômes: la tristesse, la perte d’intérêt et le plaisir, les sentiments de culpabilité ou la faible estime de soi, le sommeil ou appétit perturbé, les sentiments de fatigue et de concentration insuffisante. La dépression peut être une maladie durable ou récurrente. Cela nuit à la capacité d’une personne à fonctionner correctement au travail, à l’école ou à faire face à la vie quotidienne.

Les sentiments d’anxiété et de peur, y compris l’anxiété généralisée, le trouble panique, les phobies, l’anxiété sociale, le trouble obsessionnel-compulsif et le syndrome de stress post-traumatique sont résumés sous le terme de trouble anxieux. Néanmoins, ces symptômes, mentionnés ci-dessus, ne sont pas à mélanger avec des sentiments occasionnels de tristesse, de stress et de peur que tout le monde éprouve à un moment donné de sa vie.

Des troubles de santé mentale courants comme ceux-ci sont souvent déclenchés par le chômage, la pauvreté, les événements de la vie, les maladies physiques, l’abus d’alcool et de drogues. Le nombre de troubles de santé mentale a augmenté dans les pays à faible revenu et est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Au Luxembourg 5%, en Belgique 4,8% et en Allemagne 5,1%, de la population est dépressive.

L’Organisation mondiale de la santé dédie la Journée mondiale de la santé de cette année à la dépression et veut ouvrir des dialogues et s’attaquer à la stigmatisation associée à cette condition hautement invalidante. Même si c’est une maladie très fréquente, elle est encore sous-reconnue et sous-traitée. « Bien que la dépression puisse être traitée et empêchée, au moins 75% de toutes les personnes souffrant de dépressions majeures ne reçoivent pas un traitement adéquat », a déclaré le directeur régional de l’OMS pour l’Europe, Dr Zsuzsanna Jakab.

En Europe, 40 millions de personnes vivent avec un trouble dépressif. La campagne de l’OMS intitulée « Dépression: Parlez-en! » Vise à informer le grand public des conséquences et de la gestion de la dépression et de la prise en charge des personnes souffrant de dépression. Parler de dépression est une première étape importante dans la lutte contre cette dernière, mais souvent les affectés évitent ou reçoivent un traitement tardif car ils craignent les réactions de préjugés et de discrimination. 3 personnes sur 4 ne reçoivent pas l’aide appropriée dont elles ont besoin. L’objectif général de l’OMS et de la campagne de la Journée mondiale de la santé est de motiver les personnes souffrant d’un trouble de la santé mentale à chercher et à obtenir de l’aide.

Meopin.

À propos de l’auteur
Meopin

Meopin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *